Le début commence à finir

mon regard

mon regard ne cherche plus qu'à apprécier la nature vivante d'éternité…

Dans mon élan pour éclaircir une forêt désertée, je vois enfin poindre l’éclat du ciel où se dégagent des nuages embrumés par la passivité des lâches…

Une interrogation surgit en moi : pourquoi tant de gens assis n’en ont-ils que pour ceux qui se tiennent debout, impatients de les voir buter et se blesser sur les traîneries qu’ils ont laissées derrière eux ?

Je les emmerde de toutes mes tripes !

Rien à foutre des indisciplinés du regard, ils me font mal aux yeux. Cesseront-ils enfin de fixer leurs pieds ancrés dans les monticules de leurs horizons merdiques ?

Qu’importe donc de considérer si un verre est à moitié plein ou vide, lorsqu’il est sale ? Mais est-il vraiment souillé, ou est-ce simplement que le regard que l’on porte dessus soit entravé par une poutre ou un voile de déni ?

L’univers connu a déjà plus de treize milliards d’années ! Et plus nous en apprenons, plus les théories émergent de toutes parts, tellement que nos neurones en klaxonnent !

Alors que les politiciens ne posent leurs regards que sur leurs boîtes à scrutin, ils en profitent pour retirer les quelques miettes qu’ils daignaient distribuer aux chercheurs des limites de l’univers, et dire qu’il y en a parmi eux qui le croient âgé de six mille ans !

« La seule chose au monde qui coûte plus cher que l’information,
c’est l’ignorance des hommes »

J.F. Kennedy, 1962

Poster un Commentaire

Votre Email ne sera jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont marqués par un *

*
*

© 2009 le fripon. Tous Droits résérvés.
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline